5 août 2017

Désolée, je suis attendue - Agnès Martin-Lugand

Une très belle découverte 





Auteur : Agnès Martin-Lugand 
Éditeur : Michel Lafon 
Parution : 14 avril 2016 
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 378
Prix : 18,95 €

Résumé : Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.







Premier livre lu d’Agnès Martin-Lugand à ce jour pour ma part. C’est un excellent roman que l’autrice nous offre là. Je suis ravie d’avoir pu découvrir un peu plus de la littérature contemporaine française ! Sincèrement, je n’ai qu’une envie maintenant : me plonger dans d’autres romans de cette autrice. 

source
Désolée, je suis attendue va nous offrir le portrait d’une trentenaire, Yaël, qui passe littéralement sa vie à travailler. On découvre une femme qui aime son métier plus que tout au monde, qui vit pour lui. Elle est interprète dans une agence réputée où elle va monter en grade petit à petit grâce à son travail toujours impeccable et à la confiance de son patron. Ce dernier a d'ailleurs une place importante dans la vie de Yaël ; en effet, c’est lui qui lui a tout appris. Elle lui doit toutes ses connaissances et son expertise.

Seulement, étant accaparé à 3 000 % par son boulot, elle en oublie de vivre. Pratiquement pas de vie sociale, très peu de contact avec ses parents et sa sœur, presque aucune sortie… Bref, Yaël a la tête dans le guidon et elle a l’air d’apprécier cette situation. Elle a-do-re son métier et ne comprend pas son entourage qui lui reproche d’être trop peu présente et de ne vivre que pour son boulot. Tout ce que pourquoi elle vit c’est la réussite professionnelle et elle ne peut pas comprendre les personnes qui ne veulent pas « progresser » comme, elle, elle le fait.

Pourtant, une rencontre venue tout droit de son passé va resurgir et la chambouler pour toujours. C’est là que le roman prend de l’intérêt. En effet, à force de retour dans le passé, d’explications de certaines choses qui sont arrivées dix ans auparavant, on commence à comprendre le comportement excessif de l’héroïne… 

source
Sans trop vous en dévoiler quant au passé de Yaël, je peux vous dire que sa psychologie est très bien travaillée par Agnès Martin-Lugand. Son personnage principal m’a quelque peu agacée au début, tout simplement parce que je la trouvais égoïste, sans cœur, très stricte et donc peu sympathique. Cependant, au fil des pages, en faisant plus ample connaissance avec Yaël, on comprend davantage ses choix de vie : sa carrière comble en réalité un vide. C’est émouvant de voir comme les rencontres, les ruptures et toutes ces étapes difficiles (ou moins difficiles) dans nos vies façonnent nos choix. Je trouve que ce roman est très malin et nous amène à nous remettre en question sur nos propres choix de vie justement.


Les autres personnages m’ont, eux aussi, beaucoup touchée. Ils nous permettent de nous rappeler à quelque point l’amitié est importante et peut être aussi forte que les liens du sang. Ce sont tous des personnages qui peuvent faire écho à des personnes de notre entourage, et ça, c’est agréable. J’ai particulièrement apprécie le grand-père de Marc, Abuelo, qui a le rôle du « grand sage » ; cet homme est exceptionnel à mes yeux. 

source
Au cas où vous ne l'auriez pas compris, j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. J'ai très hâte de découvrir d'autres écrits d'Agnès Martin-Lugand ! Vous me conseillez le(s)quel(s) ? 


"Près du lit, je remarquai sa montre sur ma table de nuit ; ce simple geste me bouleversa, il était chez lui chez moi."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire